Vérifier que l’arrêt de travail d’un salarié se justifie est important pour des raisons éthiques et économiques. Cette procédure peut s’effectuer via un seul médecin mandaté par la société. Il est aussi possible que l’entreprise confie ce travail à un prestataire. Ce dernier va utiliser un réseau de professionnels de la santé.

Pourquoi vérifier l’arrêt maladie ?

Pour un employeur, un arrêt maladie représente une double perte. D’une part, une perte financière, car le travailleur en arrêt maladie touche le plus souvent un montant appelé “complément de salaire”. Ce dernier représente une partie de la paie qu’il aurait dû recevoir à la fin du mois. D’autre part, ne pas avoir un travailleur à son poste, constitue une perte pour l’entreprise qui est privée d’une partie de sa force de travail. Au moins deux catégories d’abus existent. Certains portent sur la réalité de la maladie motivant l’arrêt. D’autres portent sur la durée de l’arrêt de travail.

A lire en complément : Coronavirus : qui payera votre facture santé ?

Quelles sont les précautions médicales permettant la vérification ?

La meilleure chose à faire, c’est de recueillir plus d’informations à propos de la maladie. Ainsi, il faut effectuer des “contres-visites” médicales. Leur but est de réduire, voire d’éliminer le risque de certificats médicaux de complaisance ou purement et simplement faux. Cette procédure peut être effectuée par le médecin de l’entreprise ou par un professionnel de santé agréé par la société.

Comment se passe la vérification du médecin contrôleur ?

Il existe des conseils utiles permettant de choisir la meilleure option de vérification de la véracité des arrêts maladie. Une des stratégies améliorant cette vérification est la signature d’un contrat avec un prestataire. L’avantage de cette formule est qu’elle est plus pratique pour les entreprises présentes dans plusieurs villes. Les travailleurs n’ont pas besoin de parcourir une grande distance. Ils sont mis en contact avec le médecin agréé le plus proche de leur domicile pour vérifier que l’arrêt maladie se justifie. Le médecin mandaté se rend chez le travailleur et effectue une consultation. Son rapport est transmis à la direction de l’entreprise.

A découvrir également : En quoi consiste le métier d’audioprothésiste ?

Show Buttons
Hide Buttons