Une audioprothésiste en consultation

Spécialistes de la santé, les audioprothésistes apportent des solutions aux difficultés d’audition, notamment la perte de l’ouïe et de la perception du son. Considérant le nombre recrudescent de malentendants, le métier d’audioprothésiste est un métier d’avenir. Mais, en quoi consiste-t-il réellement ? Retrouvez dans le développement de cette rédaction toutes les réponses à cette préoccupation.

Rôle de l’audioprothésiste

Une patiente qui se fait ausculter l'oreille

Lire également : Mieux comprendre la misophonie

Sur recommandation de l’Oto-Rhino-Laryngologue —ORL —, l’audioprothésiste se charge de la réparation des déficits de l’audition grâce à une audioprothèse. Vous pouvez consulter un audioprothésiste à Bordeaux. Ces déficiences sont dues à l’avancée de l’âge ou au degré excessif de bruit dans l’exercice de certaines professions. Pour les corriger, l’audioprothésiste fait des tests auditifs spécifiquement l’audiogramme, pour évaluer l’intensité de la surdité ainsi que les différentes corrections.

Ensuite, il confectionne l’embout à placer à l’extrémité de l’appareil auditif grâce à l’auscultation. Cet examen permet de relever l’empreinte de l’oreille et d’ajuster la prothèse en fonction de :

A découvrir également : Comment Pratiquer le Vajrasana Et Quels Sont Ses Avantages

  • la cause de la déficience,
  • le budget du patient,
  • son goût,
  • sa profession,
  • son mode de vie.

En dernier lieu, il effectue les réglages nécessaires, éduque le client à l’utilisation et à l’entretien de l’appareil puis l’accompagne dans la prévention des nuisances sonores.

Les aptitudes requises

L’exercice de tout métier requiert un certain nombre d’aptitudes. L’audioprothésiste est compétent pour effectuer l’analyse des propriétés auditives et le relevé des empreintes de l’oreille. De plus, il est compétent pour la sélection et l’adaptation des prothèses auditives aux besoins des patients.

Par conséquent, il doit avoir les aptitudes suivantes :

  • être méticuleux ;
  • avoir de la facilité à bien communiquer ;
  • faire preuve d’acuité ;
  • maîtriser les sons ;
  • avoir des rudiments en sciences physiques et mathématiques ;
  • maîtriser l’évolution de la technologie en général ;
  • avoir des notions en gestion d’entreprise et en comptabilité. En effet, il doit pouvoir calculer les devis et présenter les factures de ces prestations aux clients.

La formation requise pour exercer ce métier

Un audioprothésiste en intervention

Pour acquérir les compétences indispensables à la pratique du métier d’audioprothésiste, il faut suivre une formation qualifiante de trois ans dans une école spécialisée et certifiée. Cette formation aboutit à l’obtention du Diplôme d’état d’audioprothésiste et est ouverte aux bacheliers après leur réussite à un examen d’entrée composé d’épreuves écrites et orales. Les apprenants étudient les mathématiques, les sciences physiques, l’anatomie, les troubles de l’audition…

De même, il est prévu des séries de stages académiques et professionnels pour obtenir de l’expérience. Au cas où l’audioprothésiste va vouloir créer son propre cabinet, il doit compléter sa formation diplômante par des formations en création et gestion d’entreprise. Aussi, il doit obtenir un financement de base.

À cause du vieillissement et des nuisances sonores de tous genres, le recours aux audioprothésistes s’accroît. C’est un métier passionnant qui consiste à soigner les problèmes de l’audition par la conception et l’adaptation d’appareils électroacoustiques aux besoins des malades. Il existe de bonnes écoles de formations à ce métier. Vous pouvez consulter leur offre en ligne ou vous rapprocher d’elles pour connaitre les conditions d’admission.

Show Buttons
Hide Buttons