Lorsque l’on est confronté à des difficultés à cause d’un handicap, d’autres problèmes de santé peuvent en découler. C’est le cas avec les escarres qui font figure de double peine dans le quotidien des personnes à mobilité réduite.

Dues principalement à des positions maintenues trop longuement, ces plaies se forment à chaque endroit du corps qui subit une pression excessive empêchant la bonne circulation du sang. Les escarres touchent naturellement les personnes en fauteuil roulant, alités et souvent âgées. Les points d’appuis comme les coudes, les talons ou les fesses étant très souvent sollicités, ce sont des zones à risque.

Lire également : Combattre le stress par les plantes adaptogènes

Comment prévenir les escarres ?

Les escarres sont des plaies très douloureuses et compliquées à soigner. Elles ont différents niveaux de gravité qui vont de la simple rougeur, à la nécrose des muscles en passant pour la détérioration des tissus cutanés. Par les mouvements limités qu’ont les patients handicapés, il est évidemment difficile d’optimiser leur confort. Afin d’éviter les escarres, il faut veiller à changer de position régulièrement, à se nourrir correctement, bénéficier de soins adaptés et maintenir une hygiène corporelle (la sueur étant un facteur aggravant).

Du matériel anti-escarres existe déjà tels que des matelas ou coussins constitués de plusieurs couches de mousse et parfois de gel. Cela permet de répartir le poids en diminuant les pressions des zones concernées. Les matelas sont classés en plusieurs catégories et choisis selon le type de pathologie. Ces équipements ont leurs avantages mais restent limités dans la pratique journalière.

A découvrir également : Allaiter avec des prothèses ou après une réduction mammaire : est-ce possible ?

Mister Gaspard, comment ça marche ?

Heureusement il existe un outil très utile et pratique qui vous changera la vie si vous êtes concernés par cette problématique. Mister Gaspard a inventé un tapis discret et facile d’utilisation qui permet à son utilisateur de prévenir la formation de potentielles escarres. Le tapis, mesurant 40 cm par 40 cm, est composé de multiples capteurs et possède une autonomie de 7 jours. Ces derniers sont capables d’analyser la fréquence des différents mouvements, positionnements et pressions.

Les données récoltées sont envoyées par Bluetooth en temps réel via l‘application téléchargeable sur smartphone. L’intérêt particulier de cet outil est son paramétrage, vous pouvez en effet le calibrer à votre convenance selon votre pathologie. L’historique et les statistiques donnent une vision globale et des objectifs quotidiens incitent à s’améliorer et par conséquent, à trouver une certaine autonomie. L’utilisateur apprend à trouver les bonnes postures en ayant une meilleure connaissance des intervalles de temps à respecter.

Le tapis se glisse sous le coussin et se met en marche en appuyant sur un simple bouton, situé sur le boitier de la batterie. Les notifications signalées peuvent être transmises également à un proche ou un professionnel dans le cas d’une dépendance plus importante. Cependant le but premier est que l’utilisateur puisse gérer tout seul ses mouvements en fonction des informations enregistrées.

Le tapis connecté Gaspard est le fruit de la technologie au service de la santé. Plus qu’un accessoire, cet appareil est un véritable allié en terme de santé en prévenant des escarres qui concernent des milliers de personnes.

Show Buttons
Hide Buttons